• Chapitre 9 : Affaire conclue (Loni)

    Afficher l'image d'origine

    Loni marchait tranquillement dans les rues de la ville, le message qu'il devait transmettre étant transmis.

    Personne ne faisait vraiment attention à lui, chacun vaguant à ses occupation : qui faisait sécher son ligne sur le fils tendus entre deux maison, qui rentrait son bateau pour l'amarrer à côté de chez lui, qui ramenait le fruit de sa pêche pour préparer le poisson du midi...

    Soudain, un autre reptile, une lézarde aux écailles oranges et brune, déboula dans la rue au pas de course. Lorsque son regard se posa sur Loni, son visage s'éclaira. Elle s'arrêta de courir et marcha vers lui à grands pas.

    Elle était plutôt grande, avec une longue queue fine, et portait elle aussi la tenue des messagers. Lorsqu'elle arriva à son niveau elle s'arrêta et demanda d'un ton professionnel :

    - Loni Oeil-de-Saphir ?

    Le reptile sursauta lorsqu'il entendis son nom. Il se tourna pour être face à son interlocutrice, essayant de se donner un minimum de sérieux.

    - C'est bien moi

    Un sourire étira ses fines lèvres de lézard.

    - Parfait. Je te cherchais, de la part du chef des messagers. Je suis Rydale, son apprentie.

    Elle lui tendit une petite sacoche de cuir.

    - Il y a là-dedans trois messagers différents pour trois destinataires différents. Tu sais lire, pas vrai ?

    Elle avait un ton impérieux, légèrement supérieur, mais tout de même amical.

    - Et bien... Je commence à mieux lire mais j'ai encore un peu de mal avec certaines lettres...

    Lui avait un ton plus calme et sincère. Il fixait la sacoche, légèrement excité à l'idée de transmettre à nouveau des messages.

    - Ça suffira, conclu-t-elle. Ces trois messages te portent loin, au delà des frontières de notre royaume... C'est pourquoi nous te les donnons en une fois.

    Elle lui tendit la sacoche.

    - Le plus proche te portera à Peyrpintell, le suivant à Arguentbourg, et le dernier à Havreblanc. Tu vas voir du pays ! Tu en as de la chance !

    Elle ponctua sa phrase par un clin d'oeil.

    - C'est pas tout les jours qu'on a l'occasion d'un tel voyage. Tu devrais remercier le chef d'un tel honneur. En plus, j'ai cru comprendre que certains messages étaient importants... Ne traîne pas trop en route !

    - Très bien.

    Il sortit les enveloppes de la sacoche afin de lire les noms sur chacun puis releva la tête vers Rydale.

    - Ce sera fait.

    - On peut te faire confiance pour t'occuper des détails, pas vrai ? Il paraît que jusque là tu n'avais jamais déçu.

    Elle semblait déjà prête à repartir, comme si elle lui avait demandé la chose la plus naturelle du monde.

    - Une dernière chose, sais tu quels bateau est le moins cher en ce moment?

    - Ha, oui ! Les bateaux, je devais t'en parler !

    Loin de paraître gênée de son "léger" oubli, la lézarde enchaîna :

    - Le mieux serait de s'intégrer à un navire marchand qui ferait ce trajet naturellement. Je ne suis pas au courant de tous les départs pour les prochains jours, mais le chef m'a dit qu'il y en avait un au port en ce moment qui devrait faire l'affaire. Un truc du genre "le Goëland", "la Sterne"... Et tous les frais de trajets te serons remboursés bien sûr. Tu penses avoir une avance suffisante ?

    Il sortit un petite bourse et compta les pièces.

    - J'ai quelques Pans et des pièces de cuivres. Ça devrait aller en plus des provisions.

    Néanmoins, il soupira. Même si ce n'était qu'une avance, il détesté dépenser des sous. La lézarde leva les yeux au ciel, agacé par son soupir.

    - C'est bon, c'est bon... Tiens, prend ça d'avance. Ça ne te fera pas tout le voyage mais ça sera déjà plus sûr pour toi.

    Puis elle marmonna entre ses dents : "Le chef a intérêt à me rembourser ça aussi".

    Se reconcentrant sur lui :

    - Cette fois c'est bon ? Pas d'autre sujet d'inquiétude ?

    Elle était visiblement assez tête-en-l'air, ce qui devait être embêtant pour une messagère.

    Loni prit ravi les pièces qu'elle lui tendais.

    - Non, je crois que tout est bon désormais.

    Il contemplait les pièces en souriant.

    - Très bien, dans ce cas au revoir. Tu auras certainement des réponses à ramener.

    Elle commençait à faire demi-tour lorsqu'elle s'arrêta.

    - Ha, oui ! Et le nom des destinataires est écrit sur chaque missive. C'est assez évident mais on m'a demandé de te le dire. Cette fois normalement c'est bien tout. Salut !

    Et elle finit par lui tourner le dos sans attendre la réponse du reptile blanc. Loni la regarda partir puis se dirigea d'un pas décidé vers le port en remuant les pièces dans sa paume. Direction le port

    ***

    Loni avançait lentement sur les quais, cherchant un capitaine de bateau près à l'emmener.

    Il y avait beaucoup d'activité sur les quais. Des marins chargeaient et déchargeaient des marchandises, des poissonniers installant leurs étals, des passants allaient et venaient, s'arrêtant parfois aux tavernes qui bordaient le port.

    Un reptile en particulier pouvait ressembler à un capitaine de navire. D'un vert terne, il portait un manteau de la marine et un tricorne rouge orné d'un plumeau. Il était en pleine négociation avec un marchand. 

    - Mais si, je vous assure, c'est un pur cru de Montvert, très réputé chez les félin-canins. Et les Esprits savent pourtant comme ils s'y connaissent ! À 10 pans vous y gagnez largement.

    - Ça me paraît exorbitant pourg du vin, réputé ou non. 5 pans, je n'irais pas plus haut.

    - Pardon ?! J'ai du mal entendre ? Allez... 8 pans, parce que vous êtes sympa. Je n'irai pas plus bas.

    - 6 pans, c'est à prendre ou à laisser.

    - Alors c'est à laisser. J'y perd trop. Je me trouverai un autre acheteur. Pour du vin pareil, ce ne sera pas compliqué...

    Le serpent vers semblait déjà prêt à partie quand le marchand le rappela :

    - Attendez ! Je... 7 pans, et une réduction sur mes articles. Adgugé ?

    Le marin eut un petit sourire. 

    - Adgugé.

    Une poignée de main, un échange de pièces, et le reptile au chapeau rouge semblait prêt à partir... 

    - Attendez ! s'écria Loni en courant jusqu'à lui.

    Le marin s'arrêta et se retourna, surprit.

    - C'est à moi que vous parlez ?

    Il le rattrapa rapidement et vint se poster en face de lui.

    - Possédez vous un bateau ?

    - Si je possède un bateau ?

    Il redressa la tête dans un élan de fierté.

    - Je suis capitaine sur la Mouette, le meilleur des bateaux ! Pourquoi cette question ?

    - Partez vous vers les royaumes Félins et Canins ? demanda Loni avec l'air le plus sérieux possible.

    - Entre autres, oui. J'y passe. Vous cherchez un transport pour vous y rendre ?

    Le marin commençait à devenir intéressé, le regardant un peu de la même façon que le marchand quelques instants auparavant.

    - En effet.

    Il désigna la sacoche.

    - J'ai des messages à livrer là-bas.

    - C'est un long voyage vous savez... On ne peut pas faire ça gratuitement. 

    Il haussa un sourcil.

    - Quel est votre prix?

    - Tout dépend... Jusqu'où voulez-vous aller ?

    - Jusqu'où pouvez-vous m'emmener surtout ?

    - Je suis les routes marchandes : je remonte vers le nord directement sur Naerthena, je passe par la Baie Argentée, je pousse jusqu'à Tintravel et je fais le retour en passant longeant Axima : Havreblanc, Roquembrun, Peyrpintell. Où que tu veuilles aller, si tu n'es pas pressé, tu finira forcément à destination !

    - Et donc, votre prix?

    Voilà qui devenait intéressant. Le serpent lâcha sans une hésitation :

    - Pour 1 écu on devrait pouvoir s'arranger. 

    Loni devient rouge de colère.

    - Un écu, non mais ça va pas ? Je vous en donne 2 pans pas plus! dit-il presque en criant.

    - 2 pans ? Mon pauvre ami... Vous pensez à la nourriture, l'entretient ? Allez... C'est un voyage professionnel, alors je descends à 7 pans parce que je suis sympa.

    - C'est de la nourriture de roi pour qu'elle coûte aussi cher ?! 4 pans, pas un de plus!

    Le marin avait l'air ravi, parfaitement dans son élément.

    - Si vous avez des problèmes pour le financement, je peux m'arranger pour que vous dormiez en cale avec les membres d'équipage. Ça nous ferait descendre à 5 pans, plus une trentaine de pièces pour votre part à la taxe d'amarrage.

    - 5 pans tout court est c'est bon pour moi.

    Le serpent paru hésiter. Finalement il tendit la main.

    - Parfait. Nous levons l'encre demain en milieu de matinée, avec la marée. Vous y serez ?

    - Très bien.

    Il serra la main du reptile avant de prendre sa bourse et d'en sortir 5  pans pour les lui donner. 5 pans qui terminèrent avec les 7 du marchand. 

    - Au fait, je suis le capitaine Deth'ra, et la Mouette est le navire là-bas.

    Il désigna un bateau marchand à la coque peinte de blanc et aux voiles rangées.

    - A qui ais-je l'honneur ?

    - Loni Oeil de saphir. Enchanté de vous connaître.

    Il sourit et le serpent lui rendit son sourire.

    - Enchanté de même, Loni. On se retrouve donc demain matin, au lever du soleil pour l'embarquement. Je préfère avoir tout le monde en avance pour ne pas rater la marée.

    - Très bien.

    C'était affaire conclue.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :