• Maison de Phi et August

    Au rez-de-chaussé, les écuries des chevaux. Le premier étage se comporte de la pièce à vivre et de la chambre de Phi et August. Celle de Sungi est au troisième, dans la pièce avec la petite fenêtre.

    https://i.pinimg.com/564x/f4/71/d7/f471d7e1fb622ab880e1b2c4505f22e1.jpg

    Sortir


  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Septembre 2018 à 15:14

    Sungi rentra enfin chez elle. Elle déposa les fruits sur la table a manger et salua ses parents. 

    - Tu ne manges pas ? S'étonna sa mère. 

    - Pas tout de suite. Quelqu'un a besoin de mon aide. 

    - Qui donc ? Demanda son père. 

    - Un chien très mal en point. Je vais juste lui désinfecter ses plaies et lui donner a manger. 

    La berger fit une mine exaspérée. 

    - Sungi, tu ne peux pas aider tous les pauvres de la ville.

    - Il n'est que le troisième. 

    - C'est un troisième de trop, nous ne sommes pas un centre de remise en forme. Intervint un nouvelle fois le malinois. 

    - je ne me sers que d'eau et de verge d'or que j'ai cueilli hier matin. 

    La mère sourit plus tendrement. 

    - Bon... Si ce sont tes affaires que tu prends pour le soigner, alors c'est bon. Tu te débrouilles. Mais cesses de les faire venir ici. Compris ? 

    - oui. 

    La lycaon répartit en montant a l'étage, dans sa chambre. De la, elle posa rapidement ses papiers, son ancrier et sa nouvelle plume sur son bureau et se dirigea vers une étagère où elle prit un bocal pré-preparé, un chiffon et, en redescendant, un peu d'eau. 

    Elle prit l'escalier qui descendait a nouveau et se retrouva dans la stalle de sa jument, qui vint à elle. La jeune femme prit juste le temps d'une caresse avant d'aller ouvrir la grosse porte de bois dur. 

    - viens. Appela t-elle en rentrant a nouveau. tiens, assis-toi ici.

    Elle désigna un coin de paille propre où la jument ne pouvait aller. Elle les regardait d'ailleurs avec curiosité derrière sa barriere, coupant la salle en deux, en outre, elle avait bien de la place, c'était plus grand qu'un box comme on pouvait le voir dans les écuries. 

    2
    Mardi 11 Septembre 2018 à 07:32

    Le chien détonnait forcément au milieu de la rue la plus chic de la ville. Il était comme une tache malvenue sur une chemise propre. Lorsque Sungi l'appela à l'intérieur, il ne se fit pas prier et entra par la porte ouverte. De même, lorsqu'elle lui ordonna de s'assoir dans la paille propre, il obéi immédiatement en lui jetant de fréquents regards.

    Il avait toujours l'air un peu ahuri et ne prononçait plus un mot. Il ne croyait pas vraiment à ce qui lui arrivait, et son état de fatigue ne l'aidait pas à réfléchir sur sa situation.

    3
    Mardi 11 Septembre 2018 à 08:08

    Sungi apporta le bocal et la cruche d'eau puis s'accroupit a côté de lui. 

    - C'est de la verge d'or en cataplasme. J'en prépare toujours un peu de secours, ça aide a désinfecter les plaies et sinon, dans ce pot, c'est du prêle pour tes plaies vraiment infectées. On en trouve facilement en forêt. Montre moi ta pire blessure, on va commencer par celle là. 

    4
    Mardi 11 Septembre 2018 à 08:14

    Le chien l'écouta sans broncher, portant ses yeux sur les divers éléments qu'elle nommais. Puis il se regarda comme si il se découvrait. Il se tâta un peu les côtes et retira finalement sa vieille tunique rafistolée. Dans la fourrure de son dos, des zones sans poils et des marques de fouet. Plutôt anciennes à en juger par leur aspect. Plusieurs semaines au moins.

    5
    Mardi 11 Septembre 2018 à 10:26

    En voyant les coups dans son dos, Sungi faillit basculer en arrière. Elle se rattrapa a l'aide de sa queue en la plaquala plaquant au sol et la raidissant. Reprenant son équilibre, elle s'approcha des coups de fouets. 

    - Pourquoi tant de coups ? Qu'etiez vous avant de venir ici ? 

    Elle palpa du bous du doigts les bords des plaies encore ouvertes. Toutes ne l'étaient pas. Une ou deux restaient un petit peu ouverte, en cour de guérison mais a l'aspect, elle préféra quand même appliquer un peu de cataplasme de verge d'or, pour aider cette guérison. Elle en applica du bous des doigts par peur de lui faire mal 

    6
    Mardi 11 Septembre 2018 à 18:30

    Les zones qu'elle touchait étaient encore sensible. Il enroula sa queue autour de ses jambes et la serra dans ses pattes pour contenir la douleur. Avant de répondre, il attendit patiemment qu'elle s'occupe de son dos en essayant de ne pas bouger.

    Quand enfin elle eut terminé, il tourna vers elle sa tête brune.

    - J'étais un serf à Crosang. Je sais, je n'aurais pas dû m'enfuir ! Ne me dénoncez pas s'il-vous plait !

    Il avait laissé échappé ces dernières phrases à toute vitesse, avec une terreur sous-jacente impossible à ignorer.

    7
    Mardi 11 Septembre 2018 à 19:06

    Sungi le regarda et le laissa se retourner. Elle ne comprit pas bien. Sachant déjà où était, approximativement Crossang, ce qui était la base de son métier, de savoir la géographie du monde, mais elle n'avait jamais entendu parlé du cerf. 

    - Qu'est ce que le Cerf de Crossang ? Demanda t-elle alors, sur un ton curieux. De toute manière, elle ne pensait nullement le dénoncer de quoi que ce soit. Il avait l'air d'avoir assez souffert. 

    8
    Mardi 11 Septembre 2018 à 19:22

    - Pas "le" cerf : "un" serf. Un paysan au service de... de la dame de Crosang.

    Il s'était un peu calmé pour commencer son explication. Mais à l'évocation de cette "dame", la terreur perçait à nouveau dans sa voix et ses yeux effarés semblaient chercher un danger invisible.

    9
    Mardi 11 Septembre 2018 à 20:04

    - C'est la dame de Crosang qui vous traitait donc ainsi ?! Vous étiez son esclave en quelque sorte ? 

    10
    Mardi 11 Septembre 2018 à 20:34

    - Non, non ! s'exclama-t-il, presque effrayé qu'on puisse interpréter ainsi ses paroles. Un paysan ! On cultivait la terre, et une partie revenait au château. C'est partout comme ça, non ?

    Impôts, gabelle, taxes... peu importe les noms, tout habitant de ce royaume avait des comptes à rendre à quelqu'un.

    11
    Mardi 11 Septembre 2018 à 21:21

    La lycaon fronça l'arcade sourcilière. 

    - On ne peut pas se dire paysan si on se prend des coups de fouets dans le dos ! J'appelle ça l'esclavage moi : travail plus maltraitance. 

    Elle essayait juste de comprendre mais ne voulait pas ce qu'il voulait dire. C'était toujours comme ça avec ceux qui s'exprimaient mal. Qu'il dise clairement d'où il venait, pourquoi était-il parti etc. Pourquoi tourner autour du pot ? Rien de tel pour l'agacer. Mais elle ne pouvait pas lui en vouloir... Il paraissait si traumatisé... 

    12
    Mardi 11 Septembre 2018 à 21:54

    - La... La dame de Crosang ne maltraite jamais sans raison. C'est moi, c'est ma faute... Je n'aurais jamais dû cacher une partie de la récolte à la bonne dame...

    Il se mit à gémir comme un chien battu, et rentra la tête dans les épaules. Il ne regardait même plsu Sungi.

    13
    Mercredi 12 Septembre 2018 à 06:15

    Sungi comprit alors. Approximativement. Mais elle s'imaginait cette fois la scène. 

    - D'accord. Je vois. Ne t'en fais pas, je ne dirais rien. Où as-tu mal encore ? 

    Elle se demandait comment faire pour le calmer, l'appaiser. Presque même le faire dormir. Car le sommeil était le meilleur remède, de toute évidence. Enfin... Elle se prit un peu plus d'affection pour ce pauvre chien et se jura d'essayer de lui trouver un métier. Où du moins un toit où dormir. 

    14
    Mercredi 12 Septembre 2018 à 06:44

    Le chien continua de gémir après qu'elle ait parlé et mit un certain temps à redresser le museau. Comme si il venait de se rendre compte qu'on attendait de lui une réponse.

    - ... M... Mal ? Je...

    Il bafouilla et secoua nerveusement la queue. Finalement, il se pencha en avant et retira les lambeaux de tissus qui lui tenaient lieu de chaussures. Moins impressionnant que ses traces de fouet dans le dos, ses pattes étaient cependant égratignées, ses coussinets abimés. Une longue route sans protection dans des sentiers caillouteux pouvait en être la cause.

    15
    Mercredi 12 Septembre 2018 à 07:44

    Sungi se concentra a nouveau sur les pattes. Cette fois, c'était infecté et elle décida d'appliquer le cataplasme de prêle. 

    - Pourquoi courais-tu tout a l'heure ? 

    16
    Mercredi 12 Septembre 2018 à 18:13

    - Je... Ne sais pas. Enfin si : je ne connaissais pas l'endroit, tout était si grand, si bruyant... J'ai paniqué.  Je ne savais pas où aller.

    Il commençait apparemment à se calmer. La queue toujours enroulée, il tortillait un brin de paille entre ses griffes pour détourner son attention de ses plaies au pied. En ne regardant pas les gestes de Sungi, il évitait les sursauts trop déstabilisants.

    17
    Mercredi 12 Septembre 2018 à 18:25

    Sungi finit de s'occuper des deux pieds sans ajouter quoi que ce soit. Puis elle lança un regard interrogatif pour lui demander un autre endroit. 

    18
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 06:36

    Une fois ceci fait, il ne restait plus que les croûtes plus éparpillées sur les bras et le museau. Aussi anciennes que les coups de fouet, mais qui n'avaient jamais été pansées normalement, d'où l'absence de cicatrisation pour ces blessures mineures.

    19
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 06:52

    Constatant qu'elle ne pouvait faire que ça, elle se redressa et lui tendit la cruche d'eau 

    - tiens, au vu de ton pelage, tu es complètement desidrater. Je vais te rapporter quelques fruits aussi pour te nourrir. 

    20
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 07:20

    Le chien prit le broc d'eau entre ses pattes et continua de fixer Sungi jusqu'à ce qu'elle sorte. Il semblait dans l'incompréhension la plus totale. Déjà, qu'on l'aide et qu'on lui prête attention. Ensuite, qu'on lui propose à boire et à manger.

    Lorsqu'il se trouva seul, il regarda quelques instants l'eau clapoter au fond de sa cruche. Il la porta à son museau et bu enfin.

    21
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 07:29

    Sungi alla chercher une pomme. Heureusement, ses parents avaient fini de manger et devait s'occuper on ne sait où dans la maison. Elle redescendit aussi rapidement et s'approcha a nouveau du chien en lui tendant le fruit .

    - Au fait, comment t'appelles-tu ? 

    22
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 18:32

    Il releva la tête lorsque la lycaon refit son apparition et accepta le fruit avec gratitude. Avant de croquer dedans, il hésita pourtant, paru gêné.

    - Guillot. Mais vous savez... je n'ai rien pour vous payer.

    23
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 18:57

    - pour le moment, non. Et je ne te demanderais pas forcément de me payer. On va procéder comme avant l'apparition de l'argent : voici une aide de ma part. Quand tu seras rétabli, je veux pouvoir compter sur toi en retour si jamais je suis un jour dans le besoin. D'accord ? Et en fonction des services que je te donne, tu auras le même nombre de service a me rendre. Marché conclu ? 

    24
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 19:35

    Le chien opina énergiquement de la tête.

    - Devant Aurès, je le jure !

    Il n'avait pas peur de devoir la reconnaissance à quelqu'un. C'était même rassurant d'être au service d'une bonne âme en échange de son salut. Et rien ne pouvait de toute façon être pire que ce qu'il avait vécu pendant son voyage.

    25
    Vendredi 14 Septembre 2018 à 07:33

    Elle sourit, satisfaite, et se releva 

    - J'ai une lettre à envoyer et je vais devoir aller travailler, reposes-toi bien le temps que j'écris et puis... Je suis désolée mais je ne vais pas pouvoir te laisser ici si je ne suis pas là, et qu'il n'y a personne à la maison. Mais pour le moment, essayes de fermer un peu les yeux... 

     

    26
    Vendredi 14 Septembre 2018 à 20:34

    - Jamais je ne vous volerais ! se récria-t-il sans hésitation.

    Mais, comprenant ce qu'elle voulait dire, il n'insista pas plus. Et il était sincèrement épuisé, il n'avait pas la force de discuter. Il racla sa pomme jusqu'au trognon et se roula en boule dans la paille. A peine les yeux fermés, il commença à sombrer dans le sommeil.

    27
    Vendredi 14 Septembre 2018 à 20:42

    - j'espère.. chuchota t-elle en s'éloignant de quelques pas. Il y avait tellement de malfaiteurs en ce monde. De supercherie... Et elle était si naïve parfois qu'il était bien simple de l'avoir. Bien qu'elle restait un minimum méfiante. Enfin, elle remonta ses escaliers. 

    28
    Dimanche 16 Septembre 2018 à 17:23

    (Rien de plus à faire avec ce personnage... pour le moment.

    (Joli nouvel avatar d'ailleurs !))

    29
    Dimanche 16 Septembre 2018 à 17:28

    (hé bien... Je vais abréger la lettre et la faire partir pour le faire sortir ? 

    Merci beaucoup ! J'adorais les couleurs ^^)

    30
    Dimanche 16 Septembre 2018 à 19:07

    (Comme tu préfères.

    (Pour tout dire, je le préfère même au précédent.))

    31
    Lundi 17 Septembre 2018 à 15:01

    (oh c'est vrai ?!! Merci, on aime Pinterest !) 

    32
    Mardi 18 Décembre 2018 à 07:05

    (On fait quoi ici ? Elle devait se rendre au palais, non ?)

    33
    Mardi 18 Décembre 2018 à 07:32

    (oui, elle devait y aller... Et ton personnage bah... Il restait tout seul)

    34
    Samedi 29 Décembre 2018 à 14:49

    (A l'intérieur ou elle le mettait à la porte le temps de se rendre au palais ?)

    35
    Samedi 29 Décembre 2018 à 15:41

    (elle l'a mit à la porte… Pas manque de confiance…) 

    36
    Samedi 29 Décembre 2018 à 15:53

    (Il me semblait bien...)

    Le chien avait bien profité de l'hospitalité de Sungi pour se reposer, et il était maintenant calé sur les marches d'escalier qui montaient au perron. Après les centaines de lieux qu'il avait parcouru, un peu d'attente ne lui faisait pas peur. Aurès récompensait la patience.

    37
    Vendredi 5 Juin à 10:38

    (Comme j'ai fait un saut dans le temps au niveau du contexte pour lancer une vraie intrigue, ce serait bien de faire une ellipse ici, ou alors d'accélérer le mouvement pour rattraper le temps perdu. Je ne sais pas ce que tu préfères... )

    38
    Vendredi 5 Juin à 10:46

    (je n'arrive pas à trouver ton nouveau contexte pour voir ce qui dis… 

    Sinon.. Autant faire une petite ellispe car je pense pas pouvoir speeder :/ Je me souviens que des grande lignes ce qu'on disait en plus… Bon, il suffit de relire ^^)

    39
    Vendredi 5 Juin à 10:55

    (http://peuples-rpg.eklablog.com/chroniques-a134223610

    Là tu as à la fois la version courte et les deux chapitres que j'ai ajouté pour faire la transition avec l'intrigue. C'est simpliste pour l'instant, mais je compte sur mes suuuperbes joueurs pour rajouter de la profondeur tongue.

    Je comprends, c'est un peu pareil pour moi. J'ai relu les plus récent, on avait l'air de ralentir et ne plus trop savoir quoi dire. On peut mettre le personnage du chien de côté quelques temps, supposant qu'on lui ait trouvé un petit travail en ville... Et exploiter un peu mieux le poste de messager de ton personnage ? C'était un choix pratique pour la déplacer et lui faire faire des rencontres !)

    40
    Vendredi 5 Juin à 11:16

    (on va voir ça ^^ Avec un monde si complet, on va y arriver sans soucis je pense. Surtout toi cool

    Hé oui ! C'est le bon plan ^^ donc je vais au château ?) 

    41
    Vendredi 5 Juin à 11:20

    (Hé bien... Pourquoi pas ? Legenduil n'est pas très active en ce moment, mais ça devrait aller... Tu ne prends pas forcément tes ordres du roi en personne.)

    42
    Vendredi 5 Juin à 11:24

    (oh non pas lui en personne :D Mais je sais pas trop comment le métier s'organise à vrai dire…)

    43
    Vendredi 5 Juin à 11:34

    (Bah... On a tout autant de libertés.

    J'imagine qu'il y a un référent quelque part, quelqu'un qui centralise tous les messagers et qui fait passer les missive. Un poste administratif en tout cas. Ça doit dépendre des lieux aussi, ceux qui reçoivent moins de messages n'ont pas besoin d'un poste spécial pour ça, l'intendant pourrait s'en charger. A Havreblanc je mettrais bien un homme spécifique rien que pour ça, c'est suffisamment de travail.

    Allez, je fais rapidement ton patron que je met en PNJ. ^^)

      • Vendredi 5 Juin à 11:36

        Waaa merci ! :D Mais du coup il y aurait une salle commune avec une table, des bancs et son bureau ? Ou les messagers vagues dans le château en attendant ?

      • Vendredi 5 Juin à 11:43

        (Hum... Pour accélérer la transmission des lettres, je dirais qu'il a un bureau où on peut le trouver facilement et où il travaille. Peut-être que certains messagers vivent sur place entre deux missions, ceux qui ne peuvent pas être logés en ville (c'est crétin de payer un logement quand tu n'es pas la la moitié du temps). Et sinon, quotidiennement, il voit les messagers et leur donne leurs missions ? C'est aux messagers de se présenter d'eux-même, il ne peut pas courir après chacun d'eux.

        Aucune idée de comment ça fonctionnait à l'époque, mais ça me semble un principe logique. Ça te va ?)

      • Vendredi 5 Juin à 11:56
      • Vendredi 5 Juin à 11:57

        (Oui mais admettons que le messager arrive le matin. Pas de mission. Ca veut donc dire qu'il a du temps libre. Mais pour combien de temps. Et où va t-il en attendant ? Il n'y aurait pas une salle commune où, entre collègue, ils peuvent discuter en attendant d'avoir un appel de leur patron. Dont le bureau se trouve juste à côté ? 

      • Vendredi 5 Juin à 11:59

        Parfait  ! Tu m'as tué avec ton "laissez ça la, je m'en occupe". he)

      • Vendredi 5 Juin à 11:59

        (Hum... Oui, tu as raison. On va faire ça. Une salle commune où ils mangent, attendent leurs missions. Je fais les lieux.)

      • Vendredi 5 Juin à 12:06

        d'accord ! merci Plume ! 

      • Vendredi 5 Juin à 12:10

        (Et voilà le travail ! Cette fois je pense que le terrain est prêt : c'est quand tu veux !)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :